Le marché automobile chinois chute encore

Le marché automobile chinois a chuté de 7,1% en juillet 2015. Il s’est vendu 1,5 million d’automobiles dans ce grand pays le mois dernier, contre un peu plus de 1,6 million de véhicules en juillet 2014.

automobile chine

Si la baisse n’est pas véritablement significative, il faut prendre un peu de hauteur et on observe alors que le déclin de ce secteur ne date pas de cet été. En effet, c’est le quatrième mois consécutif où l’Association chinoise des constructeurs automobiles (CAAM) constate une chute des ventes.

Depuis janvier 2015, les ventes n’ont progressé que de 0,4% et la CAAM ne prévoit qu’une hausse de 3% du marché automobile chinois sur les douze mois de l’année 2015. Il s’agit certes d’une progression qui serait susceptible de satisfaire de nombreux pays mais c’est un ralentissement notoire pour l’ex-Empire du milieu. A titre de comparaison, en 2013 et l’an passé, les ventes automobiles avaient augmenté respectivement de 14% et 6,9%.

Les grands constructeurs souffrent du déclin de ce secteur en Chine, à l’image de PSA Peugeot Citroen et de Volkswagen. Il faut par exemple savoir que le groupe Allemand réalise plus d’un tiers de ses revenus dans ce seul pays. Jaguar Land Rover a observé une baisse de ses ventes de plus de 30% sur le deuxième trimestre tandis qu’Audi a renoncé à atteindre son objectif de 600 000 voitures commercialisées en Chine en 2015. Malheureusement, il n’y a pas actuellement d’autres relais de croissance sur le globe pour compenser le ralentissement des ventes dans ce pays.

Pour limiter la casse et essayer de doubler la concurrence, les constructeurs proposent des promotions conséquentes, certains présenteraient des remises s’élevant jusquà 30% sur le prix initial. Les mastodontes américains comme Ford et General Motors sont également inquiets de cette situation. Ford ne croit même pas à une inversion de la courbe pour les prochains mois.